L’ensemble, clair, assorti de nombreux conseils et témoignages, instille aussi un peu de droit comparé, quelques applications sectorielles (médicaments, aliments…) ou ciblées (mineurs, p. 150) dans l’objectif d’anticiper tout souci d’ordre juridique et d’agir, comme il est multiplement répété, « en toute légalité », permettant aussi au lecteur d’aller plus loin via les sources mentionnées.

Le marketing on line, de Michelle et Philippe JEAN-BAPTISTE, chez Eyrolles, chroniqué par Serge-Heri Saint-Michelmarketing-online-9

Mais Le marketing on line propose une vision relativement dialectique et très souvent drolatique des rapports juriste / marketeur : « les juristes nous donnent parfois l’impression d’être des briseurs de rêves », « le marketeur n’est pas seul au monde » (34), « quand le marketeur est dans l’action, le juriste est dans la réflexion » (XX) – étonnante approche… qui, pourrait d’ailleurs être déclinée à toutes les fonctions de l’entreprise (la comptabilité vs. le commercial, etc.). Le droit étant synonyme (et pas seulement pour les marketeurs) d’aridité, les auteurs nous ont concocté des quiz de validation de connaissances potaches, des chapitres courts, des développements alternant témoignages et apports d’information. En somme, Michelle et Philippe JEAN-BAPTISTE ont accordé un soin marketing (marrant, ça !) tout particulier à la « lisibilité » de l’ouvrage par une cible qui « travaille dans l’urgence », « privilégie la synthèse » et « aime les réponses directes » (XX). En ce sens, on apprécie que le développement s’articule autour de problématiques, et non de types de droit (vs. 53) mais l’on s’étonne de ‘absence du traitement de l’e-commerce et que les témoignages n’aient pas été recueillis de vive voix, expliquant leur manque de fraîcheur et de précision (ainsi, pas un mot sur les shopbots vs. la notion de comparaison), tout comme la bibliographie marketing, souvent surannée (170).

Le marketing on line semble donc ne s’intéresser qu’au droit sédimenté, pas à la jurisprudence, plus délicate.

Note clin d’oeil au relecteur de marketing on line, de Michelle et Philippe JEAN-BAPTISTE, chez Eyrolles : les notes de bas des pages 175 et 179 sont inversées.